Surf en hiver : l’équipement indispensable à dénicher sur Le Cargo

Surf en hiver : l’équipement indispensable à dénicher sur Le Cargo

Pour continuer à profiter des vagues en hiver, découvrez l’équipement indispensable et glissez en toute sécurité !

Marre de mettre votre quiver au placard pour plusieurs mois quand vous rêvez uniquement à dompter les vagues toute l’année ? Votre rêve n’est pas si inaccessible !

Deux possibilités au moins s’offrent à vous : déposer vos valises dans une île des tropiques le temps que les beaux jours reviennent comme le font de plus en plus de pro riders ou alors, rester en France et vous équiper convenablement pour partir à la conquête des meilleurs spots locaux.

Si cette deuxième option vous tente ? Tout ce qu’il faut savoir avant de vous mettre à l’eau !

S’équiper pour le surf hivernal

Le surf d’hiver — comprendre en eaux très froides — est à la portée de tout surfeur adulte à condition de suivre consciencieusement certaines règles, car l’expérience n’est pas exempte de risque. D’une mauvaise protection au froid peut survenir engourdissements, engelure, hypothermie, hydrocution et même des troubles cardiovasculaires graves.

Alors pour vous protéger du froid et rider avec la même aisance qu’en été tout en écartant les dangers, voici l’équipement de surf à prévoir pour dompter les vagues par 0°C.

Équipement du surfeur

Combinaison thermique

La combinaison néoprène intégrale constitue la base de votre panoplie de surf en hiver. Cette « seconde peau » qui agit en thermorégulateur gardera votre corps au chaud lorsque vous serez immergé dans l’eau glacée.

Pour rappel, il existe différentes combinaisons de surf néoprène, conçues pour différentes températures d’eau. Elles sont désignées par deux chiffres séparés d’un slash. Le premier désigne l’épaisseur de néoprène sur les jambes et le deuxième, l’épaisseur sur les bras en millimètre. Les manches sont souvent plus fines pour faciliter les mouvements du surfeur (rotation, rame).

Pour bien choisir votre néoprène intégral, renseignez-vous sur les conditions de glisse et optez pour la combinaison la plus adaptée, à savoir celle qui vous protégera le mieux du froid. Plus l’eau est froide, plus le néoprène doit être épais. Étant donné qu’en hiver le seuil des 17°C est souvent franchi, un 4/3 MM au moins est préconisé.

Si le froid persiste lorsque vous vous mettez à l’eau, n’hésitez pas à enfiler un top thermique sous votre combinaison néoprène afin d’optimiser votre température corporelle.

Accessoires

Pour surfer en hiver, le port d’accessoires complémentaires est recommandé. L’objectif est de limiter au maximum les déperditions de chaleur et gagner quelques degrés. Il faut pour cela couvrir les extrémités de votre corps.

🌡 Dans une eau à moins de 17 C°, protégez vos petons avec des chaussons ou alors des bottillons. On optera pour l’un ou l’autre selon qu’on privilégie les sensations ou la praticité. Si les chaussettes à semelles souples en polyuréthane offrent un meilleur contact avec la planche, leur effet thermorégulateur est limité comparé à celui des bottillons en néoprène (3 ou 5 mm) qui eux, sont moins sensitifs.

🌡 En dessous de 12 °C, une paire de gants de surf préservera vos doigts d’éventuelles engelures. N’oubliez pas que surfer, c’est d’abord ramer avant de pouvoir glisser. Prenez soin de vos mains !

🌡 Une fois la barre des 7 °C passée, la cagoule est indispensable. En plus de garder votre tête au chaud, elle estompera cette désagréable sensation de « barre au front » lorsque vous tentez un canard.

La planche de surf

Meilleure planche pour l’hiver

Il n’existe pas de shape, de taille ou de matériau de surf plus adapté aux sessions hivernales que les autres. Il s’agit plutôt d’accommoder le modèle de planche aux conditions du jour. Si vous surfez depuis un bout de temps vous êtes le plus à même de reconnaître dans votre quiver quelle planche avance plus vite à la rame, laquelle décolle plus facilement et celle qui tourne rapidement.

De manière générale, les shapes longs (jusqu’à 9 pieds) mais affinés en largeur (21 pouces maximum) et suffisamment épais (autour de 3,5 pouces) conviennent pour surfer les barrels puissants poussés sur les côtes par les vents glacés de l’hiver.

Wax eau froide

À chaque température d’eau sa wax ! Si la majorité des surfeurs le savent, il convient de le rappeler. N’attendez pas de tester le surf en plein mois de janvier pour passer à la wax pour eau froide. Dès que la température de l’eau chute, autrement dit à l’automne (octobre-novembre), un rituel déwax et rewax spéciale eau froide s’impose !

À savoir : les conditions étant plus intenses en hiver, votre matériel de surf en encaissera plus. Il sera donc judicieux de faire un check-up et de prendre des accessoires de rechange pour les accessoires qui selon vous, ne tiendront plus très longtemps : leash, cordelette de leash…

Avant chaque session

Pour des sessions glisse hivernales dans des conditions optimales pour votre confort et votre sécurité, une bonne préparation doit s’ajouter au bon équipement de surf. Les points suivants ne doivent être négligés sous aucun prétexte.

Le surf en hiver demande une bonne préparation physique. Les températures inhabituellement basses vont gêner votre respiration et la fluidité de vos mouvements. De ce fait, entraînez-vous plusieurs semaines au préalable afin de booster endurance, énergie et mobilité. Des exercices de nage en apnée, crawl hypoxy, CrossFit et yoga peuvent vous aider.

Se renseigner et analyser les conditions bien en amont de la session (3 à 4 jours avant) : vents, marée, températures, orientation de la houle… Cela permettra de bien choisir le lieu de glisse et l’équipement adapté. En cas de conditions défavorables, renoncez à glisser.

L’idée selon laquelle il faut s’exposer à la fraîcheur pour « acclimater le corps » avant de s’immerger est fausse. Comme avant chaque effort physique, il faut au contraire préparer vos muscles en vous échauffant. Cela reste vrai en hiver. Il est même préférable de se couvrir (peignoir ou poncho) jusqu’à la toute dernière minute pour conserver le maximum de chaleur.

Ne surfez jamais seul. Assurez-vous d’avoir quelqu’un sur la plage qui pourra vous observer et vous venir en aide en cas de problème. Idéalement, restez le plus près possible de la plage.

Enfin, pensez à votre panoplie post-session : des vêtements secs et chauds placés à portée de main pour se réchauffer. Un thermos d’eau chaude sera également de mise ! Si les prévisions ont annoncé de la pluie, préparez de quoi vous mettre à l’abri (blouson imperméable, parapluie…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *