Retour sur les records du monde de la plongée en apnée par discipline

Retour sur les records du monde de la plongée en apnée par discipline

Toujours prêts à repousser leurs limites, ces apnéistes professionnels détiennent à ce jour les records du monde des différentes disciplines du freediving.

La plongée en apnée (freediving en anglais) n’est pas réduite à la capacité à retenir sa respiration sous l’eau. C’est un réel défi contre les facultés du corps humain. Cette activité sportive demande de la préparation physique et mentale, car la moindre erreur peut être fatale. Néanmoins, lorsqu’elle est maîtrisée, la plongée en apnée apporte un bien-être pour le corps et l’esprit, voire l’accomplissement ultime.

Les apnéistes présentés dans la liste ci-dessous peuvent en témoigner. Pour cause, ils se sont entraînés plusieurs années, apprenant à maîtriser leur respiration, développant et affinant leur technique et adaptant chaque organe de leur corps à cet environnement atypique qu’est l’eau, pour atteindre un objectif précis : établir un record du monde. Qui sont-ils et quels records détiennent-ils ?

© Le Cargo 2019

Apnée statique

Dans cette discipline, le plongeur reste immobile, en position allongée, dans la piscine, pour retenir sa respiration le plus longtemps possible.

Apnée dynamique

Toujours dans une piscine, l’apnéiste doit parcourir la plus grande distance horizontalement en nageant avec ou sans palmes.

Apnée en immersion libre

Sans palmes et sans lest, l’apnéiste devra plonger le plus profond possible à l’aide d’un filin guide, puis remonter par la force de ses bras.

Apnée en poids constant

Avec ou sans palmes, le plongeur devra cette fois-ci nager vers le fond et remonter sans filin guide, c’est-à-dire avec la seule force de ses muscles.

Apnée à poids variable

La descente se fera cette fois-ci avec un lest de 30 kg maximum, puis l’apnéiste remontera à la surface à l’aide de palmes ou d’un filin guide et sans le lest.

Apnée No Limit

L’apnéiste plonge le plus profond possible en utilisant un lest, puis remonte avec la gueuse à l’aide d’un câble, d’un parachute gonflé d’air ou tout autre moyen. Cette discipline s’effectue sans assistance et peu d’apnéiste la pratique encore aujourd’hui, après les décès de Loïc Leferme en 2007 à Villefranche-sur-Mer, d’Audrey Mestre en 2002 à Bayahibe, ou encore l’accident d’Herbert Nitsch en juin 2012. L’apnéiste a failli y rester en tentant de battre son propre record au large de Santorin.


Si vous aussi vous souhaitez pratiquer la plongée en apnée, la marque dédiée Umberto Pelizzari by Omer est présente sur le plus grand marché nautique, Le Cargo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *