Un nouveau complexe de surf de 6 hectares en Californie en 2021

Un nouveau complexe de surf de 6 hectares en Californie en 2021

Le projet de construction d’un complexe de surf à Palm Desert a été approuvé par le conseil de cette ville californienne.

Bien que controversées en raison de leur importante consommation d’énergie et la modification inéluctable du patrimoine naturel où elles sont implantées, les vagues artificielles continuent de se multiplier à travers le globe et d’ici 2021, l’État de Californie en accueillera une nouvelle.

Un projet d’aménagement d’un complexe de vacances et de loisirs articulé autour d’une station de surf géante à Palm Desert a été approuvé à l’unanimité par le conseil municipal à la mi-novembre. Les travaux peuvent donc commencer, bien qu’une partie des résidents de cette ville du comté de Riverside en avaient contesté la mise en œuvre. En cause l’impact écologique, la pollution lumineuse et les nuisances sonores qui en découleraient.

Des infrastructures chiffrées à 200 millions de dollars

via bararch.com | © BAR Architects
via bararch.com | © BAR Architects

Baptisé DSRT SURF, le projet est soutenu par des « surfeurs passionnés et expérimentés », parmilesquels on peut citer Josh Kerr, les frères Damien et CJ Hobgood ou encore Shane Beschen… Ce comité de « professionnels d’élite et de calibre mondial » ayant pour objectif de promouvoir « l’impact positif du surf et des voyages de surf mémorables » en le partageant grâce à une expérience inédite.

« Les gens qui sont au cœur de ce projet sont tous surfeurs. Nous voulons construire quelque chose de naturel, qui rende hommage à l’océan du mieux possible », avait expliqué Doug Sheres, un des partenaires de DRST Surf dans une interview accordée au quotidien local Desert Sun.

Ainsi, l’installation qui s’étendra sur quelque 6 hectares comprendra en plus de sa piscine à vagues : un golf « de classe mondiale », des restaurants, des hôtels et des habitations. Le coût total de travaux estimé à 200 millions de dollars. À titre comparatif, 30 millions de dollars avaient été investis pour la conception, la construction et le développement du Surf Ranch de Kelly Slater.

Lire aussi : Ultimate Surfer, la nouvelle série WSL qui sera tournée au Surf Ranch

Vagues signées Wavegarden

via The Wall Street Journal | © BAR Architects

Comme expliqué sur le site web dédié, les vagues de DSRT SURF seront « propulsées par The Wavegarden Cove® ». Le cofondateur de la société en charge de déployer le projet, John Luff, a en effet obtenu la licence d’exploitation de la célèbre technologie de vagues artificielles.

Utilisée dans trois stations de surf déjà en service et prochainement déployée dans 25 autres en construction, Wavegarden® permet non seulement de récupérer une partie de l’énergie dépensée pour générer les vagues, mais aussi de recycler et réutiliser une partie de l’eau de la piscine de surf pour en réduire substantiellement la consommation annuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *