Jérémie Beyou et Christopher Pratt sur Charal lors de la Transat Jacques Vabre 2019Transat Jacques Vabre - Départ Class40 le 27 octobre 2019

Transat Jacques Vabres : Charal bénéficie d’une avance confortable

Transat Jacques Vabres : Charal bénéficie d’une avance confortable

Huit jours et quelques heures se sont écoulés depuis le départ du Havre et la flotte de la Transat Jacques Vabre 2019 est désormais à mi-parcours.

Même si rien n’est encore joué, cette première semaine aura permis à quelques équipages de prendre suffisamment d’avance sur leurs concurrents.

Class40

via transatjacquesvabre.org

Après moult bouleversements dans le classement lors de premières journées de régate, CRÉDIT MUTUEL se hisse et se maintient au premier rang depuis samedi 2 novembre. À l’heure actuelle, le duo formé par Ian Lipinski et Adrien Hardy est donc provisoirement premier des monocoques de 40 pieds/12 m, devançant de 51 milles le LEYTON manœuvré par Sam Goodchild et Fabien Delahaye. Le trio de tête en Class40 est complété par le tandem Aymeric Chappellier-Pierre Leboucher aux commandes de AÏNA ENFANCE & AVENIR, avec une distance de 66 milles par rapport au premier. La classe a par ailleurs enregistré plusieurs abandons (ENTRAIDE MARINE-ADOSM, BEIJAFLORE, KIHO, LAMOTTE-MODULE CRÉATION), certains en raison d’une blessure des marins et pour la plupart à cause d’avaries importantes.  

Multi50

via transatjacquesvabre.org

Entre les trois multicoques de 50 pieds/15 m engagés sur cette 14e Route du Café, la bataille fait rage. Même s’ils avaient très bien débuté la course, Thibaut Vauchet-Camus et Frederic Duthil se font doubler par les skippers du GROUPE GCA – MILLE ET UN SOURIRES, Gilles Lamiré et Antoine Carpentier le jeudi 31 octobre, relayant l’équipage de SOLIDAIRES EN PELOTON ARSEP à la seconde place avec un écart de 87,51 milles. Sébastien Rogues et Matthieu Souben et leur bateau PRIMONIAL, eux, ont décidé hier de faire une halte technique aux îles du Cap Vert, cumulant un retard de plus de 350 milles de retard à l’aune du bateau leader.

Imoca

via transatjacquesvabre.org

En Imoca c’est CHARAL, le monocoque 60 pieds/18 m de Jérémie Beyou et Christopher Pratt qui dirige le peloton compressé depuis dimanche 3 novembre à 27 bateaux, suite à l’abandon de Alex Thomson et Neal McDonald sur HUGO BOSS, alors victime d’une avarie de quille causée par la collision avec un OFNI. En route vers l’Équateur, le duo favori de cette 14e édition possède près de 120 milles d’avance sur ses plus proches poursuivants, Charlie Dalin et Yann Eliès, à la barre de APIVIA. Avec 40 milles de retard sur leurs devanciers, Charlie Enright et son co-équipier Pascal Bidegorry ont placé 11TH HOUR RACING en bonne position dans la course.

Sam Davies provisoirement 6e

Accompagnée de Paul Meilhat sur INITIATIVES-CŒUR, l’experte de l’univers plaisance du Cargo, Sam Davies — qui court cette Transat Jacques Vabre pour sauver la vie d’enfants souffrant de maladies cardiaques — se place actuellement au 6e rang (5/11/2019 à 15h). Et la suite de l’aventure s’annonce compliquée, car l’une de leurs voiles (le gennaker) s’est déchirée et est devenue inutilisable après le départ en Manche.

Nos bonnes vibrations les accompagnent et comme Paul Meilhat le souligne dans cette vidéo partagée hier sur Facebook : « on ne lâche rien ! »

8ème jour de course

🚨ALERTE à bord d'Initiatives Cœur: une voile s'est déchirée … 😱Sam et Paul ont besoin de votre soutien ! ➡️ 1 PARTAGE = 1€ donné par les sponsors mécènes pour sauver des enfants ❤️Malgré une tentative de réparation, ils doivent jongler entre 3 autres voiles et enchainer les manoeuvres pour faire avancer le bateau plus vite ! La course continue !#défierlesocéanspoursauverdesenfants Transat Jacques Vabre Samantha Davies Paul Meilhat

Gepostet von Initiatives Cœur am Montag, 4. November 2019

Dans les prochaines heures, une bonne partie de la flotte (toutes classes confondues), devrait pénétrer dans le Pot-au-Noir, la Zone de Convergence Intertropicale située entre l’Afrique centrale et l’Amérique du Sud. Connue pour ses conditions météorologiques capricieuses, elle est particulièrement redoutée par les navigateurs. Ce sera le passage clé de la course où se joueront sans doute de gros chamboulements dans le classement !


Dans les prochaines heures, une bonne partie de la flotte (toutes classes confondues), devrait pénétrer dans le Pot-au-Noir, la Zone de Convergence Intertropicale située entre l’Afrique centrale et l’Amérique du Sud. Connue pour ses conditions météorologiques capricieuses, elle est particulièrement redoutée par les navigateurs. Ce sera le passage clé de la course où se joueront sans doute de gros chamboulements dans le classement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *