Vincent Valkenaers LSC 2019 sprint exceptionnel à 53,25 nœudsLogo du Lüderitz Speed Challenge

Lüderitz Speed Challenge: Vincent Valkenaers a failli battre le record du monde de vitesse

Lüderitz Speed Challenge: Vincent Valkenaers a failli battre le record du monde de vitesse

Depuis le 31 octobre, une trentaine de riders parmi les meilleurs au monde sont réunis en Namibie, dans le cadre du Lüderitz Speed Challenge (LSC).

Depuis sa création en 2007, ce rendez-vous namibien annuel observé de près par le Conseil mondial du record de vitesse de voile (WSSRC) et la Fédération mondiale de voile (ISAF) met en compétition des windsurfeurs et kitesurfeurs, hommes et femmes, sur un parcours de 500 mètres pour désigner le plus rapide d’entre eux d’une part, et tenter de battre le record de vitesse mondial d’autre part.

Sprint à 53,33 nœuds ?

via surftoday.com

Ce dimanche 17 novembre, Vincent Valkenaers n’est pas passé loin de faire tomber le record mondial de vitesse actuel sur 500 mètres de 53,27 nœuds, établi en 2015 lors du Lüderitz Speed Challenge par le Français multiple champion du monde, Antoine Albeau.

Poussé par un vent superpuissant, le waterman belge de 25 ans avait en effet réalisé un essai impressionnant. Un sprint spectaculaire initialement enregistré à 53,33 nœuds, ce qui serait largement supérieur à la plus grande vitesse jamais atteinte !

Néanmoins, après vérification à l’aide du chronomètre vidéo, Vincent Valkenaers aura parcouru les 500 mètres à une vitesse réelle de 53,25 nœuds. Bien qu’il n’ait finalement pas brisé le record mondial, celui qui porte le numéro de voile BEL-62 a inscrit un nouveau record national de vitesse en windsurf grâce à sa performance inégalée sur ce LSC 2019 qui se terminera le 1er décembre.

via YouTube/SurferToday.com

Antoine Albeau — qui est en train de disputer la PWA bureau Vallée Dream Cup en Nouvelle-Calédonie en vue d’un 26e titre mondial — reste de ce fait le détenteur du record mondial de vitesse. Cela dit, si les sprints comme celui de Valkenaers de ce week-end se multiplient, à savoir avec seulement quelques centièmes d’écart en vitesse, on est en droit de se demander : pour combien de temps encore ?

▶ Lire aussi Nouméa Bluescope Race : victoire et nouveau record pour Antoine Albeau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *