Le wingsurf, vous connaissez ? Vers une nouvelle discipline foil

Le wingsurf, vous connaissez ? Vers une nouvelle discipline foil

Depuis son avènement, le foil a permis aux passionnés de glisse et aux amoureux du nautisme d’explorer le champ des possibles.

C’est en tout cas ce que démontre, une fois de plus, cette vidéo du waterman hawaïen de 26 ans, Kay Lenny, pratiquant un sport de glisse d’un nouveau genre : le wingsurf.

Le wingsurf, quésaco ?

Rassurez-vous, si ces mots ne vous disent pas grand-chose, c’est normal. Le concept de wingsurf ou wingfoil est très récent, car dévoilé pour la première fois en 2015, lorsque le patron de la marque Sllingshot, Tony Logosz, avait présenté un prototype permettant de mixer kitesurfing, windsurfing et foil surfing. Et vu l’engouement qu’il suscite, il a des chances de devenir LA nouvelle discipline incontournable des loisirs nautiques à foils cet été.

Concrètement, ce sport conçu pour le downwind se pratique en glissant sur une planche large et stable équipée d’un foil, de type SUPfoil donc, et en s’agrippant à une voile de kitesurf à l’aide d’une sorte de wishbone, à la manière du windsurf… Il est clair que présenté de cette façon, c’est assez difficile à imaginer. Regardez plutôt la vidéo !

Petite histoire de foils…

Souhaitant s’attaquer à des vagues toujours plus grosses pour ses sessions de surf tow-in et s’inspirant du foil ski rendu populaire dans les années 60, c’est le free-surfer américain Laird Hamilton qui trouvera l’idée d’équiper son wakeboard de l’une de ces énormes dérives profilées en métal, similaires à des ailes d’avion. Dans les années 2000, le foilboard et le foilsurfing étaient alors nés.

Les performances offertes par l’ajout de foil (mot signifiant feuille de métal en anglais) sur des planches de surf étaient tout simplement impressionnantes, les riders donnant l’impression de « planer » littéralement au-dessus de l’eau. Très vite, les autres sports de glisse aquatiques ont voulu avoir leurs foils, cela jusqu’aux disciplines les plus inattendues. Après les windsurfs, les kitesurfs et les stand up paddles à foils, au tour des dériveurs légers, catamarans et autres voiliers de s’offrir des foils : Moth, Flying Phantom, Figaro 3, IMOCA et même, l’AC75 de la prochaine coupe de l’America.

Aujourd’hui, de plus en plus de championnats nationaux et internationaux incluent des circuits spéciaux pour les supports à foils, quand d’autres leur sont entièrement dédiés.

Planer sur l’eau en kitesurf grâce à un foil

… et ce n’est pas près de s’arrêter

Qui aurait pensé que des ailes qui se déplacent dans l’eau et transmettent une force de portance à son support pourraient bouleverser la pratique d’une si grande diversité de sports nautiques parfois en les juxtaposant ou en les fusionnant pour en créer de nouveaux ?

Comme pour le wingsurf, on devine facilement que très bientôt, grâce aux recherches et développements autour du foil, de nouveaux sports encore plus sensationnels les uns que les autres verront le jour…


Pour faire le plein de planches, matériels et accessoires de sports de glisse : Le Cargo, place de marché spécialisée loisirs nautiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *