Festival Waterz Hvide Sande PWA World tour Antoine Albeau dans le mix

Festival Waterz Hvide Sande PWA : les Bleus entre détermination et déception

Festival Waterz Hvide Sande PWA : les Bleus entre détermination et déception

Depuis lundi 9 septembre, les valeureux athlètes de l’équipe de France de Funboard disputent l’épreuve slalom du Festival WATERZ Hvide Sande au Danemark.

Six slalomeurs et slalomeuses français sont engagés dans cette épreuve danoise du PWA World Tour. Aux côtés de Delphine Cousin, championne du monde en titre, Marion Mortefon et Maëlle Guibaud composent l’équipe des Bleus chez les dames tandis que côté messieurs, le tenant actuel du titre et expert sports de glisse Le Cargo, Antoine Albeau, Pierre Mortefon et Julien Quentel sont au coude à coude pour défendre le drapeau tricolore.

Bilan des premières journées

Le festival Waterz de Hvide Sande 2019 démarre dans des conditions climatiques correctes avec 3 manches validées pour les femmes et 2 pour les hommes dès mardi 10 septembre. Sous un vent de Sud-Ouest oscillant entre 10 et 20 nœuds, la première manche homme est largement dominée par le duo de tête français de Fuerteventura, Pierre Mortefon-Antoine Albeau tandis que Ben van der Steen crée la surprise en devançant un autre des grands favoris de l’épreuve, l’Italien Matteo Iachino. Chez les dames, on ne s’attendait pas vraiment au phénomène Sarah-Quita Offringa. D’entrée de jeu, l’Arubaise s’impose course après course et prend les commandes de l’épreuve. Derrière elle, Marion Mortefon se montre plus en forme que sa compatriote Delphine Cousin, qui parvient à se hisser dans le top 3 avec tout de même quelques difficultés à la fin de la journée.

© pwaworldtour.com

Mercredi, changement d’ambiance avec le passage d’une dépression sur l’Europe du Nord ramenant pluies, agitations de l’eau et vents puissants (jusqu’à 40 nœuds). C’est dans des conditions pour le moins ardues que la compétition se poursuit. Et forcément, seuls ceux qui ont l’anticipation et l’adaptation aisées tirent leurs épingles du jeu. Antoine Albeau commence la journée sur les chapeaux de roues avec une victoire impressionnante dès la première course. Mais, coup de théâtre, l’homme aux 25 titres mondiaux accumule les petites erreurs et chute, entrainant son élimination en quart de finale. En fin de journée, alors que le tableau masculin final commence à se dresser avec Pierre Mortefon, Matteo Iachino, Maciek Rutkowski et Julien Quentel en top 4, le tableau féminin affiche une Sarah-Quita Offringa qui conserve son avantage, une Delphine Cousin qui remonte et creuse même l’écart avec Marion Mortefon, devancée par la Britannique Jenna Gibson.

got the first place at slalom number 3 but made a mistake for slalom number 4. I hope tomorrow will be better. Stay tune @pwaworldtour #antoinealbeau #25xworldchampion

Gepostet von Antoine Albeau F192 am Mittwoch, 11. September 2019
via facebook.com/antoinealbeauf192

Et la quatrième journée de ce Festival Waterz PWA World Cup sera décevante pour l’expert sports de glisse du Cargo. Ce jeudi, Antoine Albeau peine à trouver ses marques sur le plan d’eau de Hvide Sande. Un départ prématuré suivi d’une élimination à la régulière le privera malheureusement des demi-finales du jour. Cela dit, grâce à un Pierre Mortefon qui reste impeccablement régulier dans ses manœuvres et qui conserve son avantage sur ses adversaires une manche après l’autre, l’équipe bleue garde une bonne position dans la course. D’ailleurs, Delphine Cousin confirme ses performances spectaculaires de la veille et se retrouve au coude-à-coude avec la « machine » Sarah-Quita Offringa, avec chacune une manche remportée à la fin du jour 4. En outre, la bagarre fait rage entre Jenna Gibson et Marion Mortefon, toutes deux déterminées à se faire une place sur le podium.

À J-1 de la fin de l’épreuve, on annonce une météo plutôt clémente à Hvide Sande et compte tenu des manches éliminatoires, les pronostics sur le classement final vont bon train. Cela dit, en windsurf et surtout avec la qualité sportive offerte par les slalomeurs cette année, rien n’est jamais joué d’avance. Il faudra donc attendre samedi pour être fixé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *