Camille Lecointre et Aloïse Retornaz - Portrait

2020 débute avec une aventure à Miami pour Camille Lecointre !

2020 débute avec une aventure à Miami pour Camille Lecointre !

En Floride pour disputer deux compétitions, le duo féminin français en voile 470 composé de Camille Lecointre et Aloïse Retornaz débute l’année avec quelques imprévus.

L’année 2019 quasi parfaite et achevée en beauté par le sacre de « Marin de l’année » suivie d’une courte pause auprès de leurs familles respectives, Camille Lecointre et Aloïse Retornaz ont repris la compétition seulement quelques jours après le Nouvel An.

L’experte de l’univers dériveurs et kayaks du Cargo et sa coéquipière sont en ce moment à Miami, aux États-Unis, pour participer à deux événements : le Championnat Nord américain qui s’est achevé ce dimanche 12 janvier après trois journées de courses et l’étape de la Coupe du Monde de voile vers la fin janvier.

via actu.fr

Surprise de dernière minute

Grâce à l’entraînement effectué dans les belles conditions de navigation de Villamoura au Portugal pendant les mois de novembre et décembre, le duo en dériveur double était parfaitement préparé pour l’étape floridienne qui n’a pourtant pas commencé exactement comme prévu…

Le sort, ce petit plaisantin a en effet décidé de jouer des tours aux championnes d’Europe en titre. À quelques heures du départ de la course, leur dériveur 470 était encore retenu au port de Miami ! Bien que prises au dépourvu, les chercheuses d’or ne se sont pas laissé troubler et ont vite trouvé la solution : louer une autre embarcation et la préparer en un temps record pour pouvoir prendre l’eau…

Le défi a été relevé haut la main puisque non seulement Camille Lecointre et Aloïse Retornaz ont pu disputer le championnat Nord américain mais en plus, le tandem est parvenu à se hisser sur le podium, terminant troisième derrière les Italiennes Maria Bozi et Rafailina Klonaridou, à la seconde marche, et les Néerlandaises Afrodite Segers et Lobke Berkhout, championnes.

MIAMI C’EST PARTI 🇺🇸 Premier déplacement de cette nouvelle année 2020 ! Comme l’an passé pour passons le mois de…

Gepostet von Camille Lecointre & Aloïse Retornaz – Tokyo 2020 am Sonntag, 12. Januar 2020

Lorsqu’on sait que la Brestoise et la Sablaise ont devancé neuf des douze équipages féminins en lice et cela, sur un dériveur qu’elles viennent tout juste d’adopter, l’exploit est d’autant plus impressionnant!

Belles perspectives pour la suite…

D’ici la World Cup qui se tiendra du 26 janvier au 2 février sous le soleil de la Floride, les deux athlètes françaises devraient retrouver leur voilier et pouvoir se préparer dans les meilleures conditions afin de proposer un grand spectacle à leurs admirateurs, pour cette manche ainsi que toutes les régates internationales qui s’enchaîneront jusqu’au mois de juin. L’ultime objectif demeurant les Jeux olympiques de Tokyo où elles visent l’or !

Elles ont dit :

« Les batteries sont bien rechargées, j’ai fait le plein d’énergie et j’ai hâte de retourner sur l’eau ! Cela fait longtemps que nous n’avons pas été en compétition en plus. Le championnat Nord-américain sera plus pour moi un « entraînement » : retrouver les automatismes, la gestion des départs, mettre en application ce qu’on a appris lors de nos navigations de fin d’année notamment sur les allures au portant. Je suis ravie de naviguer sur le plan d’eau de Miami car il est top comparé aux européens en ce moment … ! L’objectif est avant tout de se remettre dans le bain après une longue pause et avec un bateau arrivé au dernier moment. » — Aloïse Retornaz

« Nous allons pouvoir nous mesurer à la concurrence que nous n’avons plus rencontré en régate depuis août dernier. Même s’il n’y aura pas tous les duos sur ce championnat (ndlr : notamment les équipages britannique et japonais), nous allons pouvoir mettre en application ce que nous avons abordé pendant nos entraînements depuis septembre ; et, au besoin, faire des réajustements en vue de la World Cup ici à Miami le 20 janvier. Ces dix jours de « pause » entre les deux épreuves vont nous permettre de passer des heures sur l’eau. » — Camille Lecointre


Le plus grand marché nautique, Le Cargo, équipe les dériveurs et kayaks ainsi que leurs skippers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *