Justine Dupont aux premières loges pour le réveil de Nazaré

Justine Dupont aux premières loges pour le réveil de Nazaré

Elles guettent depuis plusieurs jours le réveil de Nazaré. Le mardi 5 novembre, les stars mondiales du surf n’ont pas été déçues. La saison du « gros » à Nazaré est ouverte !

Tout planchiste digne de ce nom a déjà entendu parler de Nazaré, à défaut de s’y être rendu. L’ancien village de pêcheur portugais est devenu l’un des plus célèbres spots de « surf de gros » pour ses vagues démesurées, formées évidemment par les vents et les courants, mais surtout grâce à la géologie particulière du littoral.

En effet, de la même manière que le Gouf de Capbreton agit en accélérateur de swell permettant aux spots français d’Hossegor et Capbreton de jouir de tubes impressionnants, Nazaré s’ouvre sur l’immense canyon sous-marin de Praia do Norte. Par un phénomène de réfraction brutale causé par l’important dénivelé entre le fond du canyon et celui du bord de mer, la houle gagne un maximum de volume et de puissance, donnant naissance aux fameuses bombes !

C’est notamment à l’automne, avec le lot de changements météorologiques qu’il ramène, que ces vagues spectaculaires font leur apparition.

Tout naturellement, les figures connues du big wave surfing se sont rendues à Nazaré pour guetter le réveil du monstre liquide, pour ne citer que l’Italien Francisco Porcella, les Brésiliens Lucas Chianca et Iain Consenza, sans oublier LE dompteur de vagues géantes local, Nic Von Rupp… Armée de patience, l’élite mondiale du surf de grosses vagues était donc réunie dans la ville côtière portugaise pour accueillir comme il se doit la première vague géante de Nazaré, celle qui lancerait la saison.

Et comme chaque année, la Canaulaise Justine Dupont est de la partie. Depuis trois ans, la Vice-championne du monde ISA de Longboard 2019 et spécialiste française des grosses vagues passe l’automne-hiver à Nazaré avec son compagnon Fred David pour ouvrir la saison.

La semaine dernière et plus précisément le mardi 5 novembre dernier, leur patience a été récompensée puisque la machine à bombes est sortie de son sommeil, au grand plaisir des riders de l’extrême qui s’en sont donnés à cœur joie.

 Un moment d’exception immortalisé par Luis « Ben » Coelho, dans un clip vidéo de 6 minutes 36 secondes…

🎥 Luis “Ben” Coelho

Une offre complète d’équipement de surf / bodyboard vous attend sur Le Cargo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *